samedi 18 février 2012

à la manière de Jiri Kolar

"Chaque trou que je fais dans le papier, en créant mes collages, symbolise une expérience que j'ai faite.
Ma mère est morte, mon père est mort...
C'est comme ça.
Chacun d'entre nous a ses illusions perdues.
Ma génération, mais aussi la vôtre.
Quand quelqu'un perd sa petite amie, il a aussi en lui-même un trou.
Nous sommes tous pleins de trous et remplis des mots des autres."
Jiri Kolar




Jirí KOLAR (1914-2002)
Dans ton regard abordent et sur tes lèvres s’endorment des petites barques, 1981,
Le Centre de la Gravure et de l'Image imprimée de la Fédération Wallonie-Bruxelles
BELGIQUE 
Ce travail de collage combine des reproductions de peintures d’Ingres (Mademoiselle Caroline Rivière, 1805) et de Van Gogh (Barques sur la plage, 1888). Le procédé, baptisé intercalage par l’artiste, exploite deux ou plusieurs reproductions découpées en multiples lamelles et juxtaposées dans un ordre différent pour former une nouvelle trame figurative.


Jiri Kolar, collage à partir des Nus bleus de Matisse

Jiri Kolar, collage à partir de la vénus de Botticelli.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire