dimanche 29 mai 2011

Voici - du jaune

Mon amie Marie-Eve me rappellait à quel point l'exposition "VOICI, 100 ans d'art contemporain" avait compté dans nos vies (c'était en 2000). Le commissaire - THIERRY DE DUVE - avait réussi un formidable pari: faire dialoguer les oeuvres dans une fluidité évidente.


Cecelia Webber, série Fleurs

Alors "voici" du "jaune". L'invitation est celle-ci. Vous connaissez une image (une oeuvre reconnue ou un travail plus personnel et il rayonne de jaune), postez-la et déroulons ensemble
un tapis d'étoiles,
un parterre de jonquilles,
une omelette géante,
un rouleau de soie indienne,
une ligne fluo stabilo,
la jupe de bananes de Joséphine,
les maillots du Tour de France,
une serpentine de coupes d'or,
une migration de lucioles électrisées,
une succession de boîtes de pastilles LAJAUNIE


...




"Océan cosmique" illustrant le texte Nath Charit, 1823, aquarelle sur papier.
  
Ed Ruscha, Sea of Desire, 1973, sauce chaude sur soie.
http://www.edruscha.com/

Gustave Klimt, détail, Portrait d'Adele Bloch-Baueur I, 1907, huile sur toile.

Porteuse d'offrandes, Terracotta chinoise, dynastie Tang, VIIIè S.
Maquette pour le tapis Cupidon, 1929 (détail).

Auguste Mambour, Le Raid au Cap FN, 1928, affiche.

Renoir, (détail)

Brancousi, La muse endormie, 1910, bronze, Metropolitan Museum of Art.
A lire "Constantin Brancusi, the essence on Things" in http://www.tate.org.uk/

Roy Llichtenstein, La muse endormie, gouache sur papier, 1983.

Henri Matisse, sans titre, gouache sur papier.
Gilbert & George, Piss on Us, 1996.

Egon Schiele, détail, Femme allongée dans une robe jaune, 1914, gouache.
Josef Albers, Homage to the square #37, 1964, huile sur masonite.

Sean Scully, Bo-Bo, 1984, huile sur toile.

 
Les Poupées sauvages, Vegetales, En Famille, 36 cm.
Sculpture reproduite avec l'aimable autorisation des artistes.
http://www.poupees-sauvages.fr/


žirafa(Giraf), inflatable toy, Libuše Niklová, La République Tchèque, 1971
 
Odilon Redon, Les yeux clos, 1890, huile sur toile, Musée d'Orsay.


 "En Grèce, le jaune d’or était l’attribut d’Apollon, en Perse il était  celui de Mithra. Mais symboliquement le jaune est une couleur très ambivalente : couleur de la gloire divine mais aussi couleur de l’infamie et de la trahison sociale. Jusqu’au XVI ème siècle on a peint en jaune la porte des traîtres, des adultères et des banqueroutiers. Le jaune le plus jaune que j’ai jamais vu est celui des installations  de Wolfgang Laib. Une couleur parfaitement naturelle, du pollen de noisetier récolté patiemment par l’artiste, et totalement éblouissante, presque impossible à voir en quantité." http://7000articulations.fr/


 
Wolfgang Laib. Tamiser du pollen de noisetier. 230 x 260 cm. 1986. CAPC, Bordeaux

KIMIKO YOSHIDA

Andrea Gursky, Shangai, 2000, 280 x200, c-print.




Et enfin jaune aussi comme la banane de Katherine





Voici du jaune proposé par ROSY



Rosy,  assemblage à partir d'une photographie.
(si vous aimez le travail de mon amie Rosy, dites-le et je lke lui transmets).



Voici du jaune proposé par notre famille:

notre minuscule terrasse.

un Marsupilami géant, pouet, fabrication belge.

Le livre que j'ai écrit pour mon fils Youri.
L'histoire est celle d'un rhino tout gris qui rêve d'être .... JAUNE !
(en haut, sa version en coréen)

1 commentaire:

  1. Voici un nounours jaune (décousu, tourné à l'envers, recousu... processus intéressant!)

    RépondreSupprimer